Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Cinéma Satanique  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 La folie au quotidien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: La folie au quotidien   Lun 23 Fév - 18:37

Si ça vous interresse, un reportage fait par A2 sur mon lieu de travail, (Centre Médico Psychologique Belle de Mai à Marseille)
On y aborde enfin la psychiatrie à l'extérieur des murs sans sansationalisme ni sécuritarisme. Moi vous ne m'y verrez pas, j'étais en vacances:

http://13h15-le-samedi.france2.fr/index-fr.php?page=accueil&id_article=289
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3293
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2346
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Mer 25 Fév - 10:00

Je viens de regarder l'émission aujourd'hui, très intéressante.... quelle détresse dans les yeux de certains et dans quelques cas, on imagine la violence de certains, ce travail doit être vraiment difficile ?
Vous êtes peu si j'ai bien compris.

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Mer 25 Fév - 18:28

Le manque de personnel est une réalité (Aussi quelquefois un avantage, on cherche des infirmiers partout, c'est comme ça que je n'ai eu aucun mal à trouver un poste à Marseille quand je l'ai désiré) , ainsi le manque de moyens (Economies partout)
Mais je ne considère pas ce travail comme "vraiment difficile". Il y a plein de métiers que je ne pourrai pas faire: cassier dans les grand magasins, garçon de café ou restaurateur, etc...
Ce métier est particulier, il faut être capable de supporter la folie et tout ce qu'elle nous renvoie (de notre propre folie) C'est aussi un travail où on trouve de l'interet, alors que tant d'autres sont pénibles mais sans interet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 8:42

Darkside, une question que je me suis toujours posé : les personnes internées ont-elles un QI ou une intelligence apparente exravagante par rapport à la norme, je veux dire les internés manifestement plus idiots ou intelligents? Est-ce que les psychoses sont parfois justifiables dans le délire et dans la norme, juste pas acceptée par la société. Par exemple un agoraphobe n'est certainement pas moins fou qu'une personne qui ne peut vivre que dehors au contact des gens, ils ont tous deux une sorte de normalité exacerbée suivant deux points diamétralement opposés. Et donc est-ce que beaucoup des "délires" sont un peu comme ça ou est-ce qu'ils ne reposent sur rien, notemment chez les schizophrènes? Et quelle est la part de psychanalyse, de psychologie, de psychiatrie dans l'aide apportée aux patients?

Oui ca fait beaucoup de question alors que j'ai dit une, mais la folie est un sujet très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3293
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2346
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 9:14

Très intéressant Vesperal, d'autant que les normes sont variables.

Vu sous cet aspect je te comprends Darkside, il est des métiers qui me paraissent bien plus pénibles, comme j'ai moi-même la chance d'être dans une profession qui me plaît, je sais que cela peut être aussi épanouissant.

Je faisais la constatation depuis quelques temps, qu'enfin la "folie" sortait de l'ombre, ce qui est une bonne chose, vu les dégats que la folie occasionne.

Quand on y réfléchit bien, la folie on la rencontre tous les jours, on y est souvent confrontés, cela peut être fort insidieux, combien y a-t-il de cas de schizophrènies, de névroses et de psychoses diverses dont les comportements dérangeants sont attribués à ce que l'on appelle "un caractère difficile ou un mauvais caractère", combien ont réellement compris que le harcèlement, qu'il soit pratiqué sur un lieu de travail ou en famille n'était rien d'autre que du sadisme, je pense notamment à beaucoup de cas de suicides provoqués dans les lieux de travail ou dans certains milieux fermés (familles, couples, écoles) où des dominants deviennent de véritables bourreaux sous les yeux de personnes qui normalisent cela.

Pareil pour les maniaco-dépressifs, très nombreux apparemment, qui causent sur eux-même et sur leur entourage des dégats qui s'avèrent irrémédiables, il y a encore bon nombre de personnes qui ne savent pas reconnaître en eux ou en leur proche le malade qui pourrait éventuellement se soigner pour le bien de tous, puisque eux-mêmes élèvent des enfants ou ont de l'influence sur d'autres.
______________
"Par exemple un agoraphobe n'est certainement pas moins fou qu'une personne qui ne peut vivre que dehors au contact des gens, ils ont tous deux une sorte de normalité exacerbée suivant deux points diamétralement opposés"

Vesperal, je me pose la même question que toi, il n'y a que dans ce que l'on appelle "la normalité" que cela choque d'être agoraphobe, l'autre attitude (celle d'être toujours au contact des autres) me paraît aussi extrême et reflète un mal d'être et la peur de se retrouver seul avec soi-même, ce qui n'est pas rassurant.

Et quand on se ballade, que l'on observe, écoute, subit l'impolitesse, la bêtise, l'arrogance, il y a de quoi devenir agoraphobe

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 10:47

A propos de la schizophrénie de ce que j'en sais c'est surtout génétique, après c'est l'environnement qui favorise ou pas le développement des symptomes. La tendance maniaco dépressive (je crois qu'on appelle ca bipolaire maintenant) c'est pareil, j'ai lu un résumé d'étude très récente qui le démontre.
Ce qui est étrange c'est de voir combien les maladies s'adaptent à leur temps, de voir que certaines maladies disparaissent presque et comme certaines nouvelles apparaissent, donc suggestion, volonté de se faire remarqué? (comme l'a dit je ne sais plus qui : "la psychanalyse invente des maladies qu'elle prétend soigner")

Après peut-être faudrait-il de nos jours bien définir la tendance maniaco-depressive, parce que j'ai l'impression que c'est mis un peu à toutes les sauces. J'avais vu que le stade le plus avancé de la mélancolie (donc de la phase dépressive) pouvait mener à un retrait total, par exemple un jour j'ai fait un stage où une psy nous a parlé d'un patient qui maculait les murs de sa chambre de ses excréments, il s'enfermait dans cette sorte de cellule fécale et l'odorat était devenu son sens principal, et c'est avec ses parfums (en gardant le même shampoing, même savon, même déodorant) que la psy a réussi à instaurer un semblant de dialogue.
Il y a aussi le syndrome de Cotard qui fait nier son existence ou l'existence de certaines choses, mais je crois que ce n'est pas de la schizophrénie mais de la mélancolie. Un tueur en série était atteint de ce trouble et mangeait ses victimes en partie à cause de ça (enfin après entre ce qu'ils disent pour plaider la démence et la vérité, peut-on croire les condamnés?)

Quant au suicide plus marqué chez les malades mentaux, justement, est-ce le mal propre de leur maladie qui les pousse à agir ainsi, une certaine vision de la vie, ou l'inadaptation dont ils sont victimes et tributaires, la stigmatisation, vis à vis de la société? S'ils souffrent est-ce de leurs maux ou du rapport de leurs maux par rapport au reste (puisque finalement la maladie mentale se définit par rapport à une certaine norme)? Mais là encore juger d'un suicide comme négatif n'est-ce pas raisonner selon une norme? Après tout c'est logique de vouloir se donner la mort quand on le décide, la moindre contrariété pourrait justifier de la volonté d'en finir... c'est la morale juive et ses dérivés européens qui en font un acte négatif (et qui d'ailleurs prouvent qu'on vit toujours dans un état religieux puisqu'aider quelqu'un au suicide est répréhensible et punit de prison alors qu'aider quelqu'un à rester en vie moribond est une obligation légale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre
Chef Inquisiteur
avatar

Nombre de messages : 186
Localisation : Dans l'ombre...
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 46
Date d'inscription : 04/12/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
150/150  (150/150)
Possede des Crânes humains:
150/150  (150/150)
Misanthrope :
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 11:29

Trés interessant.

Ayant moi-meme été étudier à Maison-Blanche à Neuilly-Sur-Marne,
on y retrouve assez bien l'univers du "quotidien" à gerrer.

En tout cas, BRAVO et Bon courage pour la suite,
car il faut vraiment avoir la "foi" pour faire ce que tu fais au quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/Le-Monde-de-Luna/
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 18:58

Ca fait beaucoup de questions...

Pour ce qui est de l'intelligence des patients je dirais qu'elle est indépendante de la maladie, on peut être trés fou et trés intelligent, ou pas...Aprés tout dépends aussi de la pathologie: dans la schizophrénie les capacités regressent vite (ce n'est pas que les schizos manquent d'intellligence mais disons qu'ils ne sont plus capables de s'en servir de façon adaptée) dans d'autres pathologies l'intelligence et la capacité d'intégration sociale demeure...Les troubles bi polaire c'est encore autre chose, c'est un trouble de l'humeur qui peut ou non s'acompagner d'autres éléments (délire ou pas)


L'origine de la schizophénie est encore trés discutée; il y a sans doute un élément génétique mais quelle est la part de l'inné et des relations de la première enfance? Je constate quand même que les schizos n'ont pas n'importer quelle famille non plus...

Maintenant je ne définirai pas la maladie en fonction de la norme sociale mais plutôt de la souffrance qu'elle provoque. Et ça ce n'est pas une histoire de norme sociale.

Le suicide attention, c'est un autre débat!
Pour être un acte libre encore faut il avoir toute sa liberté psychologique, ce qui n'est pas la cas de quelqu'un qui ouffre d'une dépression profonde

Avant on disait que le suicide était un grave péché, ou un acte de lacheté (version laïque), maintenant le discours moderne est que c'est un droit de libre dispositionde soi-même. De mon avis de professionel de la santé mentale, c'est avant tout un acte de pathologie: j'ai vu des gens qui voulaient mourir, mais qui aprés avoir été soignés retrouvaient goût à la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 19:21

A propos de l'intelligence il parait que Einstein aurait été schizoïde (bon c'est une personnalité que je trouve finalement pas si pathologique que ça et plutôt sensée et adaptée à la société de nos jours, mais qui reste un symptôme précurceur de schizophrénie; m'enfin on le disait aussi autiste asperger) et avait un fils schizophrène. Bon l'exemple n'édicte pas la règle mais on se rappelle aussi de Nash et en fin de page ici : http://www.pelerines.org/sa/nsfdon.html même s'ils en rajoutent certainement.
Je pensais justement que c'était la mélancolie qui plutôt faisait baisser les capacités intellectuelles, la schizophrénie entrainant le cerveau à réfléchir, même anormalement. (d'ailleurs le saviez-vous : certains surdoués ont des notes inférieures à la moyenne aux tests de qi, la raison : ils donnent des réponses en apparence fausses mais qui en fait répondent à des logiques si complexes que ceux qui ont créé les tests n'y ont même pas pensé, et comme aux tests on en demande que la réponse et non la démonstration...)

Sinon une autre question, désolé : pourquoi les gens font des demandes pour rentrer en clinique psychiatrique? Parce que ca les aide vraiment à guérir ou parce qu'ils ne peuvent plus s'occuper d'eux-même? Enfin je veux dire un dépressif mis dans un environnement comme celui-ci ça doit pas trop aider à perdre sa mélancolie non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 26 Fév - 21:49

Je parlais plus haut de la souffrance liée à la maladie mentale: c'est bien cette souffrance qui amènent les gens à demander, ou au moins à accepter une hospitalisation en psychiatrie. Mais tu as raison de dire "qu'ils ne peuvent plus s'occuper d'eux-même", c'est le cas dans la dépression grave

Il est vrai que pour un simple dépréssif le milieu de l'hopital est impressionnant: on essaie plutôt si c'est possible de les envoyer dans une clinique où les pathologies sont plus légères. Cependant même si ce n'est pas possible, à l'hopital au moins ils seront entourés de soignants qualifi&s et recevront un traitement qui leur permettra de passer ce cap!

Sur le lien que tu mets Vespéral il y a plusieurs choses auquelle je n'adhère pas: affirmer que la schizophrénie est juste une maladie organique est certes une hypothèse mais loin d'être majoritaire Ensuite il y a une confusion entre des épisodes psychotiques réversibles et la schizophrénie proprement dite. Et peut être qu'Einstein était schizoide mais Nietzsche (Mort d'une démence organique provoquée par la syphilis) surement pas schizophrène ni sans doute Van Goght (perturbé surement mais schizo je ne crois pas)
Ni encore moins Blake ou Joyce

Dans certaines pathologies comme la Psychose Hallucinatoire Chronique on voit une production trés riche mais pas dans la schizophrénie: j'ai animé plusieurs années des ateliers d'écriture avec des patients, pour la plupart ce qu'ils écrivaient était assez pauvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
Keridwen
Seigneur du Portail
avatar

Nombre de messages : 2118
Localisation : Au pied de la Porte du Diable
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 1841
Date d'inscription : 20/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Jeu 2 Juin - 21:51

Je me suis réintéressée au sujet, car j'ai entendu il y a peu je ne sais plus où qu'un bon tiers des prisons françaises servaient de lieu de vie à des patients psychiatriques que leur état avait conduit à commettre un délit (genre coup et blessures, par exemple). N'y a -t-il jamais de passerelle entre la prison et les établissements psy, ceux la disant aux autres : "ce gars n'est pas de notre ressort, occupes vous en " ? Enferme -t-on les psychotiques en prison parce qu'il n'y a pas de place ailleurs ? Que sais tu sur ce dossier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com/thanos
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Ven 3 Juin - 17:09

Il ya effectivement dans les prisons des gens qui auraient plus leur place en psy, et il arrive que certains détenus, au bout d'un moment, soient considérés comme relevant de la psy et donc transférés.

Il existe aussi des lieux de soins dans les établissements pénitentiaires. Ceci est expliqué assez bien ici: http://prison.eu.org/article383.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
Keridwen
Seigneur du Portail
avatar

Nombre de messages : 2118
Localisation : Au pied de la Porte du Diable
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 1841
Date d'inscription : 20/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Ven 3 Juin - 21:25

Je me demande si tu nous avais pas déja filé le lien quand on parlait de la délinquance sexuelle, il me semble l'avoir déja lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com/thanos
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Ven 3 Juin - 21:31

Ca ne devait pas être celui là, je viens de le trouver!

De toutes façon ce n'est pas étonnant que tu ais déjà lu certaines choses puisqu'il s'agit dans le fond d'élèments légaux, qu'on peut donc retrouver tels quels ailleurs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3293
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2346
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Sam 17 Juin - 7:26



Quelques motifs d'admissions entre 1864 et 1889

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La folie au quotidien   Lun 19 Juin - 8:53

Heureusement que la psychiatrie, tout autant que la vision de la maladie mentale évolue !
Mais en lisant cette liste, j'ai plus l'impression qu'il s'agit de causes supposées de la maladie : on voit le mariage consanguin, la guerre ou les mauvaises fréquentations.

Ça fait en même temps rire et frémir de voir des causes comme "la lecture de romans" "Masturbation depuis 30 ans" "vie immorale", etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La folie au quotidien   

Revenir en haut Aller en bas
 
La folie au quotidien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Insolite-
Sauter vers: