Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Heresie.com  Francis Thievicz  Elisandre  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Bosch 2607017160 Coffret clé à cliquet 27 pièces
17.22 € 25.98 €
Voir le deal

Partagez
 

 On a retrouvé la jambe de Sarah

Aller en bas 
AuteurMessage
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
ElricWarrior

Nombre de messages : 2469
Age : 79
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 4168
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
On a retrouvé la jambe de Sarah Left_bar_bleue35/150On a retrouvé la jambe de Sarah Empty_bar_bleue  (35/150)
Possede des Crânes humains:
On a retrouvé la jambe de Sarah Left_bar_bleue10/150On a retrouvé la jambe de Sarah Empty_bar_bleue  (10/150)
Misanthrope :
On a retrouvé la jambe de Sarah Left_bar_bleue15/150On a retrouvé la jambe de Sarah Empty_bar_bleue  (15/150)

On a retrouvé la jambe de Sarah Empty
MessageSujet: On a retrouvé la jambe de Sarah   On a retrouvé la jambe de Sarah EmptyVen 2 Jan - 7:46

Sud Ouest - 27 déc 2008


Sarah Bernhardt s'était fait amputer de sa jambe droite à Bordeaux en mars 1915. Depuis huit ans, le membre était introuvable...

Plus de quatre-vingt-dix ans après l'opération, un photographe bordelais, Richard Zéboulon, passionné par sa ville et les histoires insolites, vient de retrouver la jambe droite de la célèbre actrice, amputée à Bordeaux le 12 mars 1915. Plusieurs histoires ont circulé sur l'existence de son membre amputé. L'une d'elles explique que, pendant sa convalescence, la comédienne aurait reçu un message du directeur du cirque Barnum à San Francisco lui proposant la somme de 100 000 livres en échange du droit d'exposer sa jambe amputée... « Laquelle ? » lui aurait répondu par télégramme Sarah Bernhardt.
Fait étrange, peut-être parce qu'il s'agissait d'une célébrité de premier rang, sa jambe fut conservée dans un bocal de formol. Elle est restée plus de quatre-vingt-dix ans dans les placards du laboratoire d'anatomopathologie de la faculté de médecine, place de la Victoire, mais il y a quelques années, en 2000, à l'occasion de son déménagement à Carreire, elle a disparu comme beaucoup d'instruments de physique et de matériel médical. « J'ai remué ciel et terre pour la retrouver », avoue le neurobiologiste Jean-Didier Vincent, pourtant introduit dans la sphère médicale.
C'est Jean-Georges Duthoit, responsable des bâtiments à la faculté de médecine Bordeaux 2 Victor-Segalen, qui est le « redécouvreur » de la jambe de Sarah Bernhardt dans des locaux antérieurement occupés par le service de médecine légale. Une sorte de cabinet de curiosités où l'on conservait les bizarreries anatomiques et objets issus de faits divers - un vrai musée des horreurs - (cordes de pendus, foetus de siamois, fusils et autres pièces à conviction qui avaient servi à des meurtres horribles).
Le hasard et les circonstances l'ont mis en contact avec Philippe Prévôt et Richard Zéboulon pour leur livre « Bordeaux secret et insolite » (Éditions Parigramme, 2006), alertés sur la jambe disparue de l'actrice par le chirurgien Alexis Banayan.

À la clinique Saint-Augustin

C'est à 60 ans passés que la « divine Sarah » se blesse au cours d'une représentation du Procès de Jeanne d'Arc au théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris. Versions officielles : c'est en se jetant à terre qu'un clou la blesse au genou. Mais, pour certains biographes, c'est parce que son rôle lui imposait de tomber plusieurs fois à terre qu'elle se mutile la jambe droite ; d'autres affirment enfin que cette blessure est consécutive aux 11 sauts du parapet dans la scène finale de Tosca.
Très éprouvée par ce traumatisme, elle fait d'abord appel au célèbre professeur Samuel Pozzi (1846-1918), le médecin des vedettes de l'époque. Ce grand gynécologue, né à Bergerac (où un hôpital porte son nom) et grand amateur de femmes - souvent ses patientes -, refuse d'amputer son ancienne conquête et sollicite pour l'opération le concours de l'éminent professeur bordelais Jean-Henri Maurice Denucé (1859-1924).
L'opération est donc programmée à la clinique Saint-Augustin de Bordeaux, où le grand chirurgien doit intervenir.


Convalescence à Andernos

Entre-temps, Sarah Bernhardt demeure près de deux ans à Andernos-les-Bains. Ce choix lui est imposé parce que le bateau qui assurait le service entre Quiberon et Belle-Isle - où elle possède une résidence dans un ancien fort - avait été réquisitionné par le gouvernement français. Dès son arrivée dans cette petite cité balnéaire, elle écrivit à son fils Maurice : « Des fleurs, des arbres magnifiques, des villas basses et fleuries. De partout on voit le ciel. »
Très attachée à cette partie du Bassin parce qu'à marée basse elle y trouvait le charme des paysages hollandais, la tragédienne a loué pour 200 francs par mois la villa Eurêka, située 354, boulevard de la République. Après son opération, elle se promène souvent, appuyée sur la canne d'ivoire que lui avait offert le prince Édouard VII de Galles pour admirer les arbres et les roses, « le chant des rossignols et celui des doux crapauds ». Puis elle résilie son bail le 25 Janvier 1916, abandonnant « son doux pays avec regret ».

« Impératrice byzantine »

C'est à 71 ans, depuis la villa Eurêka, qu'elle prend la décision d'être opérée. Le rendez-vous est fixé le 12 mars 1915 à la clinique Saint-Augustin de Bordeaux. Stoïquement, elle subira cette opération en fredonnant l'air de La Marseillaise. Pas une jambe de bois, mais des jambes de bois (il y en avait au total 9) lui furent adressées par des orthopédistes bordelais.
Finalement, elle préfère être assise dans une petite voiture de malade, blanche et cannée. « Dorénavant, je me ferai porter comme une impératrice byzantine. » Son entourage pense que cette opération sonnera le glas de sa carrière. Mais celle que l'on surnommait la Mère Lachaise va étonner par sa vigueur.
Amputée et toujours courageuse, elle confie à Charlot, son jardinier d'Andernos : « Faites en sorte que les mimosas ne fleurissent pas avant mon arrivée. » À son retour dans la villa Eurékâ, les Andernosiens, dans un mouvement d'admiration et d'estime, viennent une dernière fois saluer ce monstre sacré du théâtre que Victor Hugo qualifia de « voix d'or ».


On a retrouvé la jambe de Sarah Bernardt_fedra_nadar

_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heresie.com
ELISANDRE
Reine Succube
ELISANDRE

Nombre de messages : 3350
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2486
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
On a retrouvé la jambe de Sarah Left_bar_bleue1/150On a retrouvé la jambe de Sarah Empty_bar_bleue  (1/150)
Possede des Crânes humains:
On a retrouvé la jambe de Sarah Left_bar_bleue1/150On a retrouvé la jambe de Sarah Empty_bar_bleue  (1/150)
Misanthrope :
On a retrouvé la jambe de Sarah Left_bar_bleue1/150On a retrouvé la jambe de Sarah Empty_bar_bleue  (1/150)

On a retrouvé la jambe de Sarah Empty
MessageSujet: Re: On a retrouvé la jambe de Sarah   On a retrouvé la jambe de Sarah EmptyVen 9 Jan - 14:11

Une femme fascinante et une histoire peu commune pour cette Divine qui a terminé sa vie avec une jambe de bois.

La petite histoire de la jambe amputée de Sarah dans une biographie de Barnum.

"Dans sa retraite luxueuse de Bridgeport, le vieux puffiste apprit, en lisant un journal, que Sarah Bernhardt souffrait d'une maladie qui pourrait nécessiter l'amputation d'une de ses jambes. A cette nouvelle, il se sentit rajeuni ; l'opération chirurgicale lui fournirait les éléments d'une magnifique opération de réclame. Il télégraphia aussitôt à un correspondant de Londres de se rendre auprès de Sarah Bernhardt et de lui acheter à tout prix sa jambe qui serait embaumée pour être promenée à grand renfort de publicité dans tous les Etats de l'Union !... En racontant cette affaire comme une chose toute simple il ajoutait avec une résignation philosophique :

— Malheureusement l'amputation peut être évitée !"......

« Il faut haïr très peu, car c'est très fatiguant. Il faut mépriser beaucoup, pardonner souvent, mais ne jamais oublier." (Sarah Bernhardt).

Il existe un très bon ouvrage de photographies sur Sarah, il s'agit de "Sarah Bernhardt vue par les Nadar.
On a retrouvé la jambe de Sarah Sarah210
On a retrouvé la jambe de Sarah Sarah310
On a retrouvé la jambe de Sarah Sarah10

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
https://fr-fr.facebook.com/elisandre
On a retrouvé la jambe de Sarah Blogsp11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.heresie.com
 
On a retrouvé la jambe de Sarah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Actualité Insolite-
Sauter vers: