Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Cinéma Satanique  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 Bathory dans la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Venomous
Orteil de Spaulding
avatar

Nombre de messages : 10
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Bathory dans la musique   Dim 2 Déc - 13:17

Dans la scène black metal et goth metal, le personnage de Bathory est l'une des icônes les plus utilisées. Cradle of Filth lui a dédié son troisième album Cruelty and the Beast (La Cruauté et la Bête) et le groupe norvégien Bathory, considéré par beaucoup comme l'un des groupes fondateurs du genre black metal, porte le nom de la comtesse sanglante, en plus de lui avoir dédié la chanson Woman of Dark Desires (Femmes aux Sombres Désires). Connaissez-vous d'autres groupes ou chansons (dans d'autres genres peut-être) qui font référence à cette chère Élizabeth?

- L'album Cruelty and the Beast par Cradle of Filth
- Le groupe Bathory et leur chanson Woman of Dark Desires
- La chanson Countess Bathory par Venom (Merci Milady de Sade)
- La chanson Elizabeth Bathory par Tormentor, reprise par Dissection (Merci Demigod)


Dernière édition par le Jeu 6 Déc - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milady de Sade
Maître en Sorcellerie
avatar

Nombre de messages : 392
Age : 24
Localisation : Québec, mon pays!
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 5
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Dim 2 Déc - 16:12

Le groupe Venom on fait une chanson Countess Batory. Très bonne chanson!

Nom mais j'ai vraiment le plus jolie prénom du monde non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Dim 2 Déc - 16:32

sur ce sujet : http://heresie.forumactif.com/musique-f12/musicalement-t66.htm il en est entre autre question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venomous
Orteil de Spaulding
avatar

Nombre de messages : 10
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Lun 3 Déc - 22:25

Ah bah oui c'est vrai, on en parle ailleurs... Désolé j'ai pas encore tout lu sur ce site que j'ai découvert il y a deux jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3285
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2326
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Mar 4 Déc - 13:43

J'apprécie spécialement la voix du chanteur de Bathory.

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Venomous
Orteil de Spaulding
avatar

Nombre de messages : 10
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Mar 4 Déc - 22:02

Oui, j'aime beaucoup leur passage au Viking Metal, le chanteur est définitivement meilleur pour la voix clean que pour le deathgrunt....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vox Tenebrarum
Démon de l'enfer
avatar

Nombre de messages : 542
Age : 32
Localisation : Finistère
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 159
Date d'inscription : 03/10/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/1  (1/1)
Possede des Crânes humains:
1/1  (1/1)
Misanthrope :
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Mer 5 Déc - 3:28

Tormentor a fait une chanson intitulée "Elizabeth Bathory" que Dissection a repris et qu'ils ont d'ailleurs joué en live pour le dvd qui est sorti peu avant le suicide du chanteur.
Comble du comble, le dvd s'intitule "Rebirth Of Dissection"...

This is a story about Elisabeth Bathory
Her blood is ourselfs...
clean, hungarian blood...
Dark castle,
occult carols sound,
woman...crying
... eternally satisfied
Elisabeth did not slept tonight
her gouth ensorcelled through black eyes
The dead girls are courting her
upon deasdly magic circles lines
she pierce needles under ladys nails
their frosted bodies buried alive

Oh how I love to feel your breath
I lust to be the lover of Death
desires become truths
evil prayers are heard
by Elisabet Bathory

The countess of my fire
You 're also her sacrifice
you will give your blood
Because she must have a bath
welcome my youth, a life before...
more complete then ever... by blood
Oh yes by the blood i was encored
Oh I feel the magic...I fly towards the moon..
Countess it is your night
you haunted by your wild desires
posessed by bestial lust
you are the godess of the love

Oh ,how I love... [REPEAT]

Her mind is insatiable
she craves virgins blood evermore
Her flames will never die...
surrounded by infernal glory

Oh, how I love....[REPEAT]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nightshade_metal_fede
Strigat
Orteil de Spaulding
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 35
Localisation : Québec
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 0
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Mar 7 Oct - 21:11

Csejthe - www.myspace.com/csejthe1560
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/csejthe1560
dani
Orteil de Spaulding
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 31
Localisation : in the gate of Midian
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 0
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Jeu 25 Déc - 13:41

dans l'album "crualty and the beast" de cradle of filth, pour ceux qui ne connaissent pas, le chanteur prend bien en forme les différents personnages (le démon, le chanteur lui meme, élizabeth bathory et meme des victimes) tout sa avec une ambiance lugubre qui t'emmene bien en l'an 1600 dès le début de l'album(cérémonie d'ouverture orchestrale magnifique!du moin c'est ce que j'en pense!)voici une traduction de chansons de cette album:


Sous Les Étoiles Hurlantes (beneath the howling stars)

Le milieu de l'hiver fausse les rites du printemps
Sa colonne froide ratisse la terre
Pendant que des âmes songeuses chantent à zéro
Des nouvelles malheureuses de renaissance
Sous les regards froids du pernicieux Mars
Des suicides évités de peu traversent leurs coeurs
Et les non-nés se tordent dans une saumure tiède
Car quelque chose de mauvais débute de cette façon

Sous les étoiles hurlantes

Elizabeth, parangon du vice
Regarde le soleil allumer les bûchers
Alors que Fléau et Tyrannie, ses dobermans dorment
Comme amants à ses pieds

Un caquetage de cloches dehors
Reveilles les chiens de l'enfer, la mâchoire contractée
Des traîneaux qui se hâtent dans la neige rougie
Les invités aperçus du rebord de la mansarde

Le grand et sombre miroir dit son visage qu'elle les aveuglerait tous
Elle les aveuglera tous
Ces corps divins seront déchus
Pour posséder un voile si brillant

Car la beauté est toujours cruelle?

(Laisse la destiné enchaînée commencer?
La damnation sous les Dieux cherche une récompense
Enchaînée dans les lubies de cette maîtresse)

Alors que la danse s'ensuit
L'humeur d'Elizabeth
Tempérée par une lune vitreuse
Dans un seduisant noire elle grandit
Pour consumer
La jeune fille, que sa tour tombe
Lui tendant son costume
Subissant le gros de l'orage
Quand l'aiguille fût de travers
Ses chiens ont mutilé les poignets des salopes
Rétablit à un bonheur suprême
Cette éviscération
Descendit jusqu'au bal
Avec du sang peint sur ses lèvres
Passant comme une comète si blanche
Comme pour éclipser
La valse blessée à terre, paralysée

Dépourvue de tout souffle dans l'air
Même la mort est pâle en comparaison
De la souillure de sa splendeur
Si rare et engendrée
Sur la foule respectueuse rassemblée
Là?

Sous les étoiles hurlantes

Elle danse de façon si macabre
Les hommes étaient divinement enchantés par sa démarche
Que cet ange descendu d'un piédestal
Avait gagné la rémission du destin
En allumant les sphères les plus sombres
Elle se réjouissait dans une étreinte maintenue
Car elle n'était pas différente de la déesse
Pour qui les loups hurlaient

' Pendant que l'envie à regardé les couteaux
Des jeunes filles de la court (royale), abritées
Qui murmuraient en secte
Des suspicions à l'étranger
Qu'Elizabeth était ensorcelée
Regardent comment même maintenant la pute jette
Ses sorts sur le Comte Noir
Sur qui ses lèvres rougies s'accrochent'

Langue sur langue
Balayant le courant sans préoccupation
Pour les harpies qui ont rallié leurs regards de malédiction
Un halo de corbeaux ébouriffa ses cheveux
Lustrant un diadème
Pour des passions prisonnières
Fantaisies sexuées
Quand ses yeux, fêlés se rencontrèrent
Leur friction porta un chemin
A travers une mer de jeux sexuels
Amoureux dès la première morsure
Elle, une Eve, tentée de se reposer
Haletant sur le chevron
La chair serrée dans le ballet
Mais par caprice, les honneurs enlaissés
Elle s'enfuit de la fête
Pour roder dans le pays merveilleux
Les bêtes dans les bras depuis le donjon
D'un dilemme féodal
Bien habillée en fourrure
A travers les goutiere des toits pour regarder
Les étoiles des chiens hurlants à la terre

Dans cette nuit violente
Nuit impie
Les vents fouettèrent leurs membres ensemble
Alors que l'éther donne libre cours à sa rancune d'hiver

Elle espérait son baiser sur ses paysages gelés
Pour exciter l'avance lugubre
Des chambres du chateau
En quelques petites heures
Par chance le démon n'est jamais venu
Un charme solitaire attaché à l'intérieur de sa cuisse
Envoya d'intenses désirs comme un roulement de sabots
Sur les rue pavées où une bande de voyous
Furent jetés à un dieu capricieux

Le milieu de l'hiver fausse les rites du printemps
Sa colonne froide ratisse la terre
Pendant que des âmes songeuses chantent à zéro
Des nouvelles malheureuses de renaissance
Sous les regards froids du pernicieux Mars
Des suicides évités de peu traversent leurs coeurs
Et les non-nés se tordent dans une saumure tiède
Car quelque chose de mauvais débute de cette façon

Sous les étoiles hurlantes

Martelant la crête indigente
A portée de voix d'une veille femme
Elizabeth le taquina, osera t'il faire plaisir
A de tels reins âgés et enflammés ?
A ceci il feint un sinistre dédain
Lui jouant ses yeux assassins
Mais la vieille sorcière répondit?
'Cette fille qui réprimande
Sera bientôt harcelée par l'âge comme je le suis'
Son consort rit dans un panache de souffle froid
Car la grâce d'Elizabeth pouvait s'élever
Un drapeau blanc dans le paradis se consumant
Ou les morts venant des premières tombes
Encore furieuse
Cette fière Reine de la Neige
Aigrie par la riposte maudite
Et parce qu'il a cru son amour attaqué
Il éventra la vieille pour s'amuser

Bientôt dans la fièvre de la pleine lune ils se marièrent
Lycanthrope dans le lit conjugal
Couvert d'aphrodisiaques
Pour exciter l'union dynastique
Et les rendre encore plus excités

Elizabeth
Règne librement, c'est maintenant une Comtesse
Maniant et portant
Son titre comme un vêtement préféré
Pendant que son seigneur errant
Dont les saisons savourent la guerre
Orage noir pour faire tomber l'infidèle
Ses braises, tempérées, hurlantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3285
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2326
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Ven 26 Déc - 11:11


_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3285
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2326
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   Ven 6 Fév - 15:05



Juste comme ça...ce n'est pas moi qui ai fait cette traduction, je l'ai trouvée sur le net.
______________

Bathory Aria par Cradle of Filth

Prisant la bougie soupirante
Comme la mort laisse imprimer
Son timbre de larmes glacées sur la comtesse

Assombrie comme Usher malade et marqué par le destin
La maison des Bathory enveloppée
Sous la façade noire des peines

Si seulement j'avais pu pleurer
Dans le deuil avec elle
J'aurais voulu la serrer très fort
Comme Aphrodite échouée dans l'orage
Noyée sur les marées de Kytheraen
Et l'embrasser
Car seules et loin d'elle
Mes lèvres voulaient connaître
Les énigmes des vues mystérieuses

Où les plaisirs prennent la chair
Et la douleur, sans remords
Vient geler le souffle
De la vie bruyante enveloppée dans des murmures

Assombrie.

Inhalant la faiblissante pâle lumière de la lune qui se glisse
A travers la crypte de son seigneur qui dort si lucidement

Assombrie

Exhalant le gémissement de noires veuves encapuchonnées qui sonne
La nuit éternelle grandissante pénètre son âme

II. UN MEURTRE DE CORBEAUX EN FUGUE

Maintenant haranguant les cieux gris
Avec la revanche sur la vie
Gnathic et Sapphic
Ont besoins de mendier un meurtre de sexe

Les folie des grandeurs dénonce la révolte
De décriants verres maudits désenchantés dans les caveaux
Encerclée par les glyphes parmi son culte de soeurs- pécheresses

Avec son abandon au bourreau, elle plia les mondes des esprits
A un archange en esclavage
De la lumière à la nuit lancée avec violence
Jetée sur la terre où le tourment se déploierais?

Mais bientôt
Sont tarot prouva
Les rumeurs hybrides étalées comme des tumeurs
Qui se développeraient
Et briseraient ses étoiles
En de meilleurs et amères vérités
De bains de sang frais

Comme les corps s'élevaient
En de rigides désirs
Pour la hanter de ses
Superficiels enterrements imposés
Quand les loups exhumèrent
Leurs utérus enterrés
Où de lourdes gelées avaient travaillé longtemps
Pour découvrir leurs blessures

Dans la profondeur de son âme ils pourchassaient
Exerçant leur poison ils volèrent
Comme un meurtre de corbeaux en fugue

Et connaissant leurs ravissements
Qui détruiraient ses rêves
Elle griffa le livre sombre pour le sursis de la damnation
Les canons remplis de fléaux sur des ennemis amassés

Ainsi en cette veille sacrée
Alors qu'elle reçue
Comme Bellone au bal
Ces ennemies
Les soeurs-tombées poussèrent Ses tortures
La croix tacha la dalle
De sa voiture bridée pour voler

Mais elle savait qu'elle devait braver la nuit
Cependant la peur rampait comme une tête de mort au dessus de la lune
Comme un meurtre de corbeaux en fugue

Pour chaque épouvantant motif masqué, orné de bijoux
L'horreur gelée peint des yeux pour glacer les regards
Et même sa danse
Jetée dans le vaste miroir
Regarda le malheur de son futur
Si le destin se régalait ici

III. LES YEUX QUI FURENT TEMOINS DE LA FOLIE

Dans un âge crucifié par les clous de la foi
Quand le fétide épouvantail du christ gâche la terre
Une Comtesse distante naquit, un courroux obsédant
Défiant les abîmes sachant bien qu'elle était damnée
Sa vie murmurait les peines comme une marche funèbre
Tordue et désirante, obsédée et enivrée
Avec ceux qui succombent à la cruauté

Ecrasée sous la démarche de sa danse
Une tornade de feu qui balaya
D'une douce rose ses fourrés d'une épine noire qu'elle à saisi

Elle demanda les cieux et pour toujours pour glaner
L'élixir de Jeunesse de la pure
Pendant que ses fantaisies lesbiennes
Conduisent à l'extrême
Au delà des décennies déchaînées
Venues pour le remède en soie du sang

Mais son règne se termina rapidement
Car les dieux sombres révèrent trop profondément
Pour être à la tête de sa plaidoirie

Quand ses geôliers ont été assailli
Avec les condamnations d'un prêtre
Qui a bégayé les rites
Dans la mort de la nuit
Car des vierges tachaient des draps sinueux

Et elle se tenait fièrement
Quand ses crimes eurent été découvert
Et dénoncés par des lèvres paysannes
Cependant elle sentit les feux
Qui léchaient ses membres supérieurs
Jusqu'aux chattes torturées de ses complices

Ainsi s'acheva cette fable tordue
Et bien qu'épargnée de la morsure du bûcher
Par la force de la noble lignée de sa naissance
Ses péchers ne lui accordaient aucun répit

Pour toujours coupé du plaisir de la nuit tombante
Où seule la mort lente pouvait lui accorder son envol

'Les esprits ont tout sauf fui le jugement
Je pourris, seule, folle,
Où les forêt murmurent de douces lamentations pour moi
De parmi les pins et de la bannière du loup couronnée
Au delà de ces murs, où je suis condamnée
A la tristesse et à l'obscurité d'une tombe austère
J'arpente la pièce avec une folie sauvage envoyée
A travers le pâle rayon d'une lune non-coupable
Qui, privée de nécrologies, commande
Ainsi la création au delà de la terre
Pendant que je résigne mes lèvres à la mort
Un lent et froid baiser qui réprimande la renaissance
Cependant un dernier souhait est légué par le destin
Ma beauté fanera, invisible
Sauvé pour deux yeux noirs qui viendront pour mener
Mon âme à la paix ou à l'enfer pour seule compagnie'

Mon âme à l'enfer pour seule compagnie

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bathory dans la musique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bathory dans la musique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Hérétiques :: Bathory-
Sauter vers: