Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Crâne humain  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 Mémoires d'un embaumeur Jacques Marette

Aller en bas 
AuteurMessage
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 77
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 3241
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: Mémoires d'un embaumeur Jacques Marette   Dim 17 Déc - 8:13

Jacques Marette, 71 ans, a introduit en France la thanatopraxie. Ses «Mémoires d'un embaumeur» racontent une vie dédiée à la mort.



"Parti à la retraite depuis bien longtemps, l’ancien embaumeur reçoit dans le bureau de sa demeure cossue de Chantilly. Lunettes à pont doré sur le nez, l’hôte s’installe sur le canapé de cuir. Dans la pièce, la bibliothèque recense les souvenirs. Là, une plaque de remerciements, ici, une photo de ses aïeuls. Sur le bord de la fenêtre, deux figurines en plastique. Ses petits-enfants ont trouvé de bon goût de lui offrir une statuette de la grande faucheuse et un mini-squelette qui, sur l’échafaud, entame une dernière danse à condition que l’on appuie sur le bouton. Jacques Marette s’en amuse.
Comment en serait-il autrement ? Le retraité vit dans la mort depuis sa naissance, à Saint-Ouen, où ses parents avaient une entreprise de blanchisserie spécialisée dans le lavage de literie post-mortem. Lorsqu’il eut l’âge de travailler, la conservation des cadavres en était à ses débuts : tout se faisait à l’aide de glace carbonique. Entrepreneur dans l’âme, Jacques Marette décide alors de partir se former à l’étranger. Au Canada et aux États-Unis, pays précurseurs du secteur. En 1960, il rentre en France riche de son savoir-faire. C’est le début de la discipline dans l’Hexagone. Le 1er janvier 1963, Jean Cocteau passe l’arme à gauche le même jour qu’Edith Piaf – « les grandes vedettes ont toujours le mauvais goût de mourir un jour férié ou un dimanche », sourit le vieil homme. Il sera appelé pour les deux. Sa carrière est lancée. « J’ai peut-être traité quinze ou vingt mille corps », se targue-t-il.

Parallèlement à la pratique, il s’active pour développer son domaine et ouvre ainsi la première école de thanatopraxie à la fin des années 1960. Et obtient 30 ans plus tard que le diplôme d’État soit reconnu. C’est aussi lui qui, en 1974, crée l’entreprise Hygeco, devenue depuis leader mondial de l’embaumement. Son leg ? « J’étais seul à une époque, ils sont plus de mille thanatopracteurs en France aujourd’hui. »






http://amzn.to/2oqcqH5

_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
 
Mémoires d'un embaumeur Jacques Marette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Inquisitor-
Sauter vers: