Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Crâne humain  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 Lætitia Toureaux, crime parfait ?

Aller en bas 
AuteurMessage
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2130
Age : 77
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 3241
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: Lætitia Toureaux, crime parfait ?   Jeu 5 Oct - 7:11




Elle est retrouvée assassinée à Paris à la station de métro Porte Dorée le 16 mai 1937. Écroulée sur son siège de première classe, un des passagers du métro, un médecin militaire, la découvre, un couteau à cran d'arrêt de type Laguiole planté dans le cou. Ce crime « parfait » est largement commenté à l'époque : le rôle trouble de Lætitia Toureaux dans la France de l'entre-deux-guerres suscitera de multiples spéculations faisant intervenir pêle-mêle les services secrets et la Cagoule.

L'enquête menée par le commissaire Badin révèle rapidement que cette jeune femme avait une vie tumultueuse, travaillant sous un faux nom dans une agence de détectives privés ou ayant pour amants des officiers du Deuxième Bureau[réf. nécessaire], visitant fréquemment et discrètement l'ambassade d'Italie (chargée d'infiltrer le milieu des immigrés italiens réfugiés à Paris et hostiles à Mussolini[réf. nécessaire], elle travaille peut-être pour l'OVRA, police politique de l'Italie fasciste, et remet ses rapports à l'ambassade), tout en tenant le vestiaire d'un dancing louche. La guerre survient deux ans plus tard et l'affaire est finalement classée sans suite.



Dimanche de Pentecôte 1937, métro Porte-Dorée, 18 h 27. Six personnes montent dans la voiture de première classe. Une jeune femme rousse en robe verte semble somnoler sous son chapeau blanc. Elle est seule dans le wagon. Tout à coup, son corps s'écroule. L'un des passagers, médecin, se précipite à son chevet et découvre un couteau Laguiole planté au bas de son cou. La victime, Laetitia Toureaux, meurt dans l'ambulance qui la mène à l'hôpital Saint-Antoine. La jeune femme est montée dans le métro au départ de la ligne, à la station précédente, soit quelques minutes avant d'être retrouvée morte. Le meurtrier a donc agi entre les deux stations et a probablement quitté la rame en marche, une fois le crime commis.


L'enquête qui suit ne parvient pas à retrouver le coupable, mais révèle la personnalité trouble de Laetitia Toureaux. Née en 1907 dans le Val d'Aoste, en Italie, elle émigre en France avec sa famille, puis se marie avec un Français. Celui-ci décède quatre ans plus tard. Ouvrière modèle et serviable, selon ses camarades de l'usine, elle se révèle être un mouchard patronal, chargé d'espionner ses collègues. Elle est inscrite à la Ligue du bien public, mais son parrainage imposant, un inspecteur de la PJ et un directeur d'agence de détectives, soulève un certain soupçon sur son identité d'ouvrière... Elle passe son temps libre dans les bals et les guinguettes, travaille même au vestiaire de l'un de ces établissements, l'As de c?ur. Endroit idéal pour glaner des informations...

Les nombreux témoignages de ses proches la décrivent comme discrète, cachottière. La presse se passionne pour cette héroïne mystérieuse. Paris-Soir révèle qu'elle a été détective pour l'agence de son parrain de la Ligue du bien public. Plusieurs enquêtes de police montrent que des inspecteurs ont fait appel à elle. On s'interroge aussi sur ses relations avec l'Italie. On sait qu'elle gardait des contacts étroits avec ses compatriotes. Elle devait même participer à un banquet le soir de son assassinat. Etait-elle espionne? Ses deux amants du moment étaient militaires sur des sites sensibles, l'un sur la ligne Maginot, l'autre au port de Toulon. Or, deux ans avant la déclaration de guerre, le climat géopolitique est tendu... La victime semble être une véritable professionnelle du renseignement, mais le coupable et les mobiles du meurtre demeureront toujours mystérieux.


http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-laetitia-tourreaux-un-crime-parfait-7785891341

_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
 
Lætitia Toureaux, crime parfait ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Inquisitor-
Sauter vers: