Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Cinéma Satanique  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 Colliers de velours, parcours d’un récit vampirisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1997
Age : 77
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 2890
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: Colliers de velours, parcours d’un récit vampirisé   Mer 16 Sep - 7:45





Annonce de parution :

13 nouvelles sur la Morte Amoureuse la plus célèbre de l’époque romantique, le plus grand cas de plagiat littéraire du 19e. Nous avons remonté la chaine vampirisée de l’Etudiant allemand de Washington Irving, repris par Pétrus Borel, Alexandre Dumas, etc.
Le sujet n’est pas nouveau mais nous avons découvert les textes d’origine, qui font remonter cette revenante au 17e siècle et proposons également deux inédits dont la nouvelle fantastique à l’origine de la version moderne. Le recueil comprend évidemment tous les textes cités, ainsi qu’une préface présentant le parcours de ce texte et, en annexe, la révélation de la véritable identité de l’Etudiant allemand, personnage de la Révolution française, indissociable de Charlotte Corday…

Des informations plus détailles sont à retrouver sur notre site : http://www.otrante.fr/

Colliers de velours.
Parcours d'un récit vampirisé.
Anthologie

Recueil de treize nouvelles, dont deux inédites.
La plus célèbre Morte Amoureuse de l'époque romantique, le plus grand cas de plagiat littéraire du 19e siècle.

Préface de Valery Rion, de Marine Le Bail et de l’éditeur. Traductions de Seamus Wentzel.

Femme désirée, créature fantasmée qui méduse d'un regard ; née d'un songe puis rencontrée un soir au pied de l'échafaud. Chimère ou tentatrice qui mène au suicide, à la folie ou à la mort.

Comment une simple brochure religieuse du début du 17e siècle, devenue récit fantastique, réussit-elle, de réécriture en réécriture, à traverser le temps jusqu’à nous et à devenir le cas le plus célèbre de récit vampirisé ?
Comment ce texte français se retrouve-t-il quelques années après sa parution dans une version anglaise des Métamorphoses d’Ovide, avant de revenir à Paris, repasser par Londres pour y devenir une nouvelle fantastique, apparaître de nouveau à Paris sous la plume d’un écrivain américain revenant d’Allemagne, pour être ensuite repris par différents écrivains français, renaître au Canada dans les années 1950, poursuivre son parcours aux Etats-Unis sous forme de « ghost story » sur des disques 45 tours des années soixante, connaître en ce début de vingt-et-unième siècle un nouveau souffle dans différents recueils de nouvelles contemporaines et faire l’objet de saynètes dans des vidéos sur internet, quand dans le même temps sa version fantastique d’origine est rééditée dans différentes anthologies américaines aux côtés d’œuvres de Polidori ou de Le Fanu ?

Recueil de treize textes, de 1613 à 1950, dont :
- Washington Irving, Aventure d’un étudiant allemand
- L’Inconnue
- Henri de Latouche, Une nuit de 1793
- Petrus Borel, Gottfried Wolfgang
- Paul Lacroix, Le 1er conte fantastique d’Hoffmann
- Alexandre Dumas, La Femme au collier de velours
- Joseph Méry, La Dame noire
- Gaston Leroux, La Femme au collier de velours
et quelques autres dont un inédit majeur.

En 1825 paraît l’Aventure d’un étudiant allemand, vingt-cinq ans plus tard Dumas publie La Femme au collier de velours. Le lien entre ces deux textes est extrêmement simple : ce dernier est une reprise du premier, ou plutôt, l’une des nombreuses copies de la nouvelle de Washington Irving. Ce célèbre cas de plagiat n’est pas un sujet nouveau et n’a eu de cesse, depuis 1922, d’occuper de très nombreux commentateurs et universitaires. De W.A. Reichart à Daniel Sangsue, en passant par Elizabeth Teichman, F. Ducas ou M. Delon, tout semblait déjà avoir été dit ou étudié.

Mais la chaîne supposée présentait quelques failles quant à ses origines. Tout d’abord, le texte donné comme source 19e s’est avéré faux, et l’origine réelle du plus célèbre récit de morte amoureuse de la littérature romantique était finalement à chercher bien plus tôt, au 17e siècle. Ensuite, le texte le plus important de tous, le proto-texte anglais, modèle de la nouvelle d’Irving et base de toute la chaîne semblait être resté dans l’ombre et n’était cité par aucun des commentateurs.

Ce premier volume de notre collection méduséenne présente donc, pour la première fois réunis, l’intégralité des treize textes de cette chaîne, du texte source du 17e siècle à nos jours, de Washington Irving à Gaston Leroux, en passant, parmi d’autres, par Joseph Méry, Pétrus Borel, Henri de Latouche, Alexandre Dumas ou Paul Lacroix dont le manuscrit Le 1er conte fantastique d’Hoffmann sert de canevas à la version de Dumas (notre retranscription a été effectuée à partir du manuscrit original et corrige donc les nombreuses erreurs de la version éditée en 2006).
La plupart de ces textes n’avaient jamais été réédités et nous présentons également deux inédits dont la première version française de la nouvelle fantastique anglaise, modèle de l’Etudiant allemand.

Les textes sont précédés d’une préface en trois parties : une définition de la Vénus méduséenne par Valéry Rion, une présentation du Bibliophile Jacob et du fonds Paul Lacroix de la Bibliothèque de l’Arsenal par Marine Le Bail, et notre préface présentant et tentant d’expliquer les différents maillons de cette chaîne. Enfin, divers documents sont également reproduits en annexe, des Commentaires d’Ovide aux collaborateurs de Dumas, en passant par Collin de Plancy, La Légende dorée, Washington Irving et notre article introduisant Charlotte Corday dans la chaîne ainsi que le bien réel et historique Etudiant allemand de 1793.

_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
 
Colliers de velours, parcours d’un récit vampirisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Littérature-
Sauter vers: