Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Crâne humain  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 La Séquestrée de Poitiers

Aller en bas 
AuteurMessage
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2153
Age : 78
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 3304
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: La Séquestrée de Poitiers   Sam 18 Juil - 15:23

La chronique est directement inspirée par un fait divers authentique. Gide a simplement modifié les noms des protagonistes de ce drame domestique, révélé lors d'une perquisition le 23 mai 1901 chez Louise Monnier, 21, rue de la Visitation à Poitiers. L'affaire devint nationale lorsque le procès mit en lumière la réclusion de Blanche Monnier (née en 1849) par sa mère3 depuis un quart de siècle dans une chambre au deuxième étage sans air et sans lumière et dont les persiennes étaient cadenassées, à la suite semble-t-il de l'amour contrarié entre Blanche et Maître Gilles Lomet. Ce dernier était protestant, fils d'un avocat républicain ; or la famille Monnier était royaliste et nourrissait une haine viscérale envers les Républicains (le père de Blanche, Charles-Émile Monnier, avait perdu son poste de doyen de la faculté des lettres de Poitiers et son frère Marcel Monnier, sous-préfet à Puget-Théniers au temps de l'Ordre moral fut révoqué au moment de la crise du 16 mai 1877).
La Séquestrée de Poitiers est une chronique judiciaire d'André Gide publiée le 31 mars 1930 aux éditions Gallimard.



Cette chronique retrace l'histoire de Mélanie Bastian, qui a vécu recluse dans une chambre pendant vingt-quatre ans dans un grabat au milieu d'excréments et de débris de nourriture, d'abord semble-t-il de sa propre volonté, puis séquestrée par sa mère, qui l'obligeait à vivre nue parmi les immondices dans une chambre jamais nettoyée, dont les fenêtres étaient condamnées. Elle fut libérée par la police grâce à la dénonciation au procureur général d'un militaire qui fréquentait la bonne de la famille, le commissaire de police découvrant la fille de la maison entièrement nue, la tête cachée sous une couverture, ne pesant plus que 25 kg


Le père de Blanche étant mort en 1882, sa mère décédée en prison peu de jours après son arrestation, le premier procès se solda par le jugement du 11 octobre 1901 du tribunal correctionnel de Poitiers qui condamnait son frère Marcel à quinze mois de prison pour complicité d'actes de violence. Ce premier procès révéla que Marcel avait voulu faire placer Blanche dans une maison de santé mais sa mère refusa, comme il était habituel pour une famille de la petite bourgeoisie de cacher une affaire honteuse. L'arrêt de la cour d'appel de Poitiers du 20 novembre 1901 aboutit à l'acquittement de Marcel. Ce second procès relatif à la commission par omission mit en évidence que Blanche souffrait de troubles mentaux (anorexie hystérique, coprophilie, exhibitionnisme, ses crises nerveuses s'aggravant après le décès du père puis celui en 1896 de la veuve Fazy, la seule bonne qui parvenait à se faire écouter de Blanche), considéra que la mère gardait l'autorité sur sa fille malgré la pension qu'elle versait à Marcel pour veiller sur sa sœur. Enfin les juges considérèrent que la responsabilité directe du frère pour violence et voie de fait par omission ne pouvait pas être établie car ce délit exigeait un comportement actif (acte de violence), l'omission (défaut de soins, défaut de surveillance, etc.) ne pouvant être assimilé à une violence active qui devait toujours être un fait de commission selon l'article 311 du code pénal. Le tribunal blâma cependant le comportement de Marcel à l'égard de sa sœur.

À l'issue de ce procès, Marcel vendit tous les biens de la succession de sa mère (à l'exception de la maison 21, rue de la Visitation) et se retira à Ciboure dans les Pyrénées-Atlantiques, conservant une maison de campagne à Migné où il décéda en juin 1913. Blanche fut soignée à l'Hôtel-Dieu puis placée à l'hôpital psychiatrique de Blois où elle mourut en 1913, sans jamais avoir recouvré la raison. La maison de « la séquestrée » existe toujours mais a profondément changé depuis l'époque des faits, seule la fenêtre de la chambre du deuxième étage subsiste.

Outre André Gide qui s'inspira de ce fait divers pour dénoncer l'atmosphère étouffante des familles de la bourgeoisie et Georges Simenon s'en inspira pour décrire les personnages de son Bourgmestre de Furnes.



_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Keridwen
Seigneur du Portail
avatar

Nombre de messages : 2155
Localisation : Au pied de la Porte du Diable
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 1894
Date d'inscription : 20/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   Dim 26 Juil - 13:58

Non mais très franchement, comment voulez vous ne pas perdre la raison dans un cas pareil ? Comment ne pas devenir coprophile quand vous êtes entourée d'excréments ? Absolument rien ne vous rattache à la raison, tout est irrationnel, les gens sont irrationnels, on se demande comment elle a fait pour survivre aussi longtemps dans de conditions aussi effroyables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com/thanos
belmontais
Orteil de Spaulding


Nombre de messages : 2
Age : 65
Localisation : ici et maintenant
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 2
Date d'inscription : 03/10/2015

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
150/150  (150/150)
Possede des Crânes humains:
150/150  (150/150)
Misanthrope :
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   Sam 3 Oct - 14:39

d'accord, le sujet date un peu;
des images qui m'évoquent les descriptions des séquestrées du Monk Lewis in "le moine"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keridwen
Seigneur du Portail
avatar

Nombre de messages : 2155
Localisation : Au pied de la Porte du Diable
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 1894
Date d'inscription : 20/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   Lun 26 Oct - 20:52

C'est pas le sujet qui date, c'est mes lectures !! y a des séquestrés dans le moine de Lewis ? ça ne me rappelle rien du tout !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com/thanos
Encelade
Maître en Sorcellerie
avatar

Nombre de messages : 382
Actes nécrophiles : 3
Hommes torturés : 547
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/1  (1/1)
Possede des Crânes humains:
1/1  (1/1)
Misanthrope :
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   Sam 11 Mar - 9:51

Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture de La séquestrée de Poitiers de André Gide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2153
Age : 78
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 3304
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   Sam 11 Mar - 10:04

VERS LES ANNEES TRENTE, André Gide a voulu créer une collection de documents sur des affaires criminelles, il aurait intitulé l'ensemble de ces dossiers « Ne jugez pas ». Passionné par l'obscurantisme de la bourgeoisie de province, il était particulièrement préoccupé par la « Séquestrée de Poitiers », Blanche Monnier, fille d'un des doyens de la faculté des lettres de la ville. En 1901, elle a été découverte dans une chambre obscure, ligotée à son lit, ses cheveux couverts de vermine tombant sur son corps, presque nue et squelettique. Elle aurait été séquestrée depuis un quart de siècle par ses parents, contrariés par l'amour qu'elle éprouvait pour un individu « pas digne » de leur rang social. Lors du procès, la mère clamait qu'elle s'était sacrifiée pour sa fille. Le père se disait victime d'un scandale qu'il fallait étouffer à n'importe quel prix. C'est cette affaire qui a inspiré, paraît-il, la fameuse phrase de Gide : « Famille, je vous hais ». Jean-Marie Augustin, professeur à la faculté de droit et des sciences sociales de Poitiers, enseigne l'histoire des institutions. Il s'est intéressé à ce dossier. Il a repris les dépositions des témoins et a reconstitué l'histoire de cette femme anorexique qui était sans doute aussi en proie à des crises de mysticisme. Passionné par le sujet, le professeur se révèle un écrivain hors du commun. Il vit cette histoire, la traverse, il y est attaché. Il analyse les relations complexes de la mère et de la fille. Ne s'est-elle pas révoltée contre la dictature maternelle par le refus de la nourriture ? Le professeur-auteur renseigne les lecteurs sur les maux physiques et mentaux qui apparaissent dans ce récit et, ensuite, il transpose les données et les applique aux personnages qui le fascinent. Cette histoire véridique de la séquestrée de Poitiers aurait bien pu être une oeuvre de François Mauriac. La verve et le sens de l'écriture et du rythme de Jean-Marie Augustin s'enrichissent ici et là de touches qu'aurait aimées Simenon. Un roman vérité remarquable où l'on est autant étonné par la société de jadis que par l'adresse et la finesse d'analyse de ce professeur.

Source :  Le Parisien

_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Keridwen
Seigneur du Portail
avatar

Nombre de messages : 2155
Localisation : Au pied de la Porte du Diable
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 1894
Date d'inscription : 20/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   Mar 4 Avr - 15:10

C'est tout frais !!
http://www.europe1.fr/emissions/hondelatte-raconte/hondelatte-raconte-la-sequestree-de-poitiers-3219113

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com/thanos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Séquestrée de Poitiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Séquestrée de Poitiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Inquisitor-
Sauter vers: