Heresie

Dark Culture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Heresie.com  Dictionnaire Infernal  Cinéma Satanique  Francis Thievicz  Elisandre  

Partagez | 
 

 les guillotinés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: les guillotinés   Jeu 22 Juin - 10:59

Combien de temps survit un guillotiné? Je veux dire le cerveau ne fonctionne plus lorsqu'il n'est plus alimenté en air, en sang... Mais pendant un instant il continue à "survivre". On dit que les guillotinés voient quand ils tombent, c'est vrai? Quelqu'un a-t-il les connaissances médicales pour répondre? peut etre darkside...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rizzen
Chef Inquisiteur
avatar

Nombre de messages : 137
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : -3
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: les guillotinés   Jeu 22 Juin - 14:57

Moi j'estimerais ça à 5-10 secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Jeu 22 Juin - 17:23

Non je n'en sais rien et je ne crois pas qu'l y ai des connaisances sûres dans ce domaine...
A mon humble avis, le sang quittant trés vite le cerveau le guillotinné doit perdre conscience trés rapidement. Mais c'est trés difficile à savoir, aucun d'eux n'a jamais eu l'occasion de raconter ses dernières impressions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1962
Age : 76
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 2799
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Jeu 22 Juin - 18:46

Un jour, le peintre Wiertz qui a enrichi Bruxelles de son étrange Musée Wiertz, pénétré du désir de savoir ce que pensait la tête d'un guillotiné, demande à un médecin de l'aider à résoudre ce point singulier de psychologie posthume, dont il se sent obsédé.

Wiertz était intimement lié avec le médecin de la prison de Bruxelles, M. M... et le Docteur D...; ce dernier, qui s'occupait d'hypnotisme, avait souvent endormi le peintre en qui il trouvait un sujet merveilleux.

Avec l'assentiment du médecin, M. Wiertz obtient la faveur de pouvoir se cacher, avec son ami le Docteur D..., sous la guillotine, à la place où la tête du supplicié roule dans la corbeille.

Wiertz s'entraîne de la façon suivante pour mieux remplir son rôle: quelques jours avant l'exécution, il se fait endormir à plusieurs reprises par le Docteur D..., qui lui suggère de s'identifier avec différentes personnes, de lire leurs pensées, de pénétrer dans leur âme et dans leur conscience pour éprouver les sentiments qui les agitent.

Wiertz s'acquitte fort bien de cette mission délicate.

Le jour de l'exécution, dix minutes avant l'arrivée du condamné, Wiertz, le Docteur D... et deux témoins, se placent sous la guillotine près de la corbeille, mais de façon à ce que le public ne puisse se douter de leur présence. Le Docteur D... endort le peintre, puis lui suggère de s'identifier avec le criminel, de suivre toutes ses pensées, d'éprouver toutes ses sensations et d'exprimer à haute voix les réflexions du condamné au moment où le couperet touche son cou; enfin, il lui ordonne quand la tête tombera dans la corbeille, de s'attacher à pénétrer dans ce cerveau pour analyser ses dernières pensées.

Wiertz s'endort immédiatement.

Les quatre amis comprennent au bruit des pas sur leurs têtes que le bourreau amène le condamné... Le supplicié monte sur l'échafaud; encore un instant, et la guillotine accomplit son œuvre.

Wiertz manifeste un trouble extrême et supplie qu'on le réveille; l'angoisse qui l'oppresse est intolérable. Mais il est trop tard... Le couteau est tombé...

— Que sentez-vous ? Que voyez-vous ? demande le médecin. Wiertz se tord dans des convulsions et répond en gémissant:

— Un éclair ! La foudre est tombée... Oh ! horreur ! Elle pense ! Elle voit !

— Qui pense ? Qui voit ?

— La tête... Elle souffre horriblement. Elle sent, elle pense, elle ne comprend pas ce qui s'est passé... Elle cherche son corps... Il lui semble que son corps va la rejoindre... Elle attend toujours le coup suprême... Elle attend la mort... la mort ne vient pas !...

Pendant que Wiertz prononce ces horribles paroles, les témoins aperçoivent la tête qui tombe dans le sac pour aller échouer au fond de la corbeille. La tête du condamné, les cheveux en bas, le cou sanglant en haut, la bouche ouverte, les dents serrées, les regarde. Les artères palpitent encore à la place où le couteau a passé, et une pluie de sang jaillissant inonde le visage, les yeux et les cheveux.

Wiertz continue à se lamenter.

— Ah ! quelle est cette main qui m'étrangle ? Une main énorme, impitoyable... Oh ! ce poids qui m'écrase... Devant mes yeux, je ne vois plus qu'un gros nuage rouge... Mais je me délivrerai de cette main maudite !... Ah ! lâche-moi monstre... Mais c'est en vain que je m'accroche à lui de mes deux mains. Mais qu'est-ce que je sens ?... Une plaie béante... Mon sang qui coule... Je suis une tête coupée !...

Ce n'est qu'après ces longues souffrances, qui durent lui paraître une éternité, que la tête du guillotiné eut conscience qu'elle était séparée du corps...

Wiertz s'étant assoupi de nouveau, le Docteur recommence ses questions.

— Que voyez-vous ? Où êtes-vous ?

— Je vole dans l'espace, répond le peintre, comme une toupie lancée dans le feu. Mais, suis-je mort ?... Tout est-il fini ?... Si on me collait de nouveau à mon corps ? Oh ! hommes, ayez pitié de moi, rendez-moi mon corps ! Je vivrai encore... Je pense encore... je sens encore... Je me rappelle encore tout... Voici mes juges dans leurs longues robes rouges... J'entends ma condamnation... Ma malheureuse femme ! Mon pauvre petit bébé... Non, vous ne m'aimez plus... Vous m'abandonnez... Si vous vouliez me coller à mon corps, je serais de nouveau avec vous... Non, vous refusez... Tout de même je vous aime bien, mes pauvres chéris... Laissez-moi vous embrasser encore une fois... Quoi, petiot... tu pousses des cris effarés... Oh ! malheureux, je t'ai couvert les mains de mon sang... Oh ! quand est-ce cela sera fini ?... Fini ? Le criminel n'est-il pas condamné à un supplice éternel ?...

Comme Wiertz prononçait ces mots, les assistants crurent remarquer que les yeux du guillotiné s'ouvrirent tout grands, avec un regard empreint à la fois d'une indicible souffrance et d'une prière ardente.

Le peintre continua ses lamentations:

— Non !... non !... La souffrance ne peut durer toujours... Dieu est miséricordieux !... Tout ce qui appartient à la terre s'efface devant mes yeux... J'aperçois dans le lointain une petite étoile brillante comme un diamant... Oh ! qu'on est bien là-haut !... Comme je sens le calme pénétrer dans tout mon être... Quel bon sommeil je vais faire... Ah ! quel ravissement !...

Ce furent les dernières paroles du peintre; il dormait encore, mais ne répondait plus aux questions du médecin.

Le Docteur D... s'approcha de l'a tête du guillotine et toucha le front, les tempes, les dents; tout était froid. La tête était morte.

L'expérience sinistre du peintre belge a été racontée avec plusieurs variantes. La relation que nous donnons a été publiée à l'époque par Michel Delines ( Journal du Magnétisme. 1er mars 1891. ).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Jeu 22 Juin - 20:00

Oui, enfin ça me semble trés douteux comme histoire...Déjà il faudrait admettre que le fait d'être en état d'hypnose permet de capter les pensées des autres, ce qui déja me laisse perplexe...Et d'ailleurs, comment les gens sous la guillotine avec le peintre pouvaient il savoir ce qui se passait AU MEME MOMENT au dessus d'eux, sinon par le récit du bourreau et des assistants reconstitué plus tard, avec toutes les interprétations à posteriori?

Et de toute façon, je le répète: Lorsque la carotide et la jugulaire sont tranchés, le sang jaillit trés vite et fort et la tête se retrouve exsangue en quelques secondes.. Hors sans le sang le cerveau ne peut plus fonctionner, donc si la conscience subsiste c'est 3-4 seconde et encore pas sûr.
Ce récit issu des milieux du "magnétisme" cherche à illustrer des thèses spiritualistes selon lesquelles l'esprit existe indépendamment du corps...Ou on peut aussi admettre que tout le monde était sincère dans l'histoire mais que Wiertz, hypnotisé, à simplement vécu un rêve qui lui était suggéré par l'expérience qu'il voulait tenter.


Dernière édition par Darkside le Ven 19 Mar - 19:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Jeu 22 Juin - 21:05

Ben ouai mais alors comment expliquer le nombre assez conséquent de gens qui se loupent en se tranchant la gorge (maupassant entre autre)? Ils n'ont oastouché la carotide ou la jugulaire? on les voit et les coupe facilement? Un corps se vide en combien de temps de son sang comme ca?

Après c'est comme quand on voit des exécutions. Parfois j'ai vu qu'on leur tirait dans la nuque quand ils sont à genoux et semblent mourir instantanément, mais est-ce un état de choc ou sont-ils morts instantanément? par quelle cause?
Ensuite quand on voit le suicide de Budd Dyer on dirait qu'il meurt instantanément en se tirant une balle dans la bouche? est-ce vrai qu'en tirant dans la bouche l'intérieur de cerveau éclate comme hitler le dit dans "la chute"?

En fait je suis une sorte de sceptique de la mort, ses mécanismes me paraissent si phénoménaux... C'est comme quand on brule quelqu'un vif, je ne parle pas d'un bucher où le condamné est asphyxié, on meurt de quoi quand on nous jette dans un feu?


Sinon elric merci pour cette excellente anecdote!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3285
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2326
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Ven 23 Juin - 8:39

Je n'en sais rien non plus, mais quelle histoire interessante Elric. Wink

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Ven 23 Juin - 10:19

Tout ce que je peux dire c'est que la carotide est une artère, donc en profondeur et difficile à atteindre dans une TS. La jugulaire est une veine, donc au débit moins fort, en cas d'atteinte on peut stopper l'hémoragie en comprimant la plaie.
Pour le reste je ne sais pas.
Pour la mort par balle je pense que tout dépends si la balle détruit le cerveau, la mort au moins cérébrale est donc immédiate...Mais franchement ce n'est que mon opinion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
ELISANDRE
Reine Succube
avatar

Nombre de messages : 3285
Localisation : Miskatonic University Nice
Actes nécrophiles : 11
Hommes torturés : 2326
Date d'inscription : 18/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Ven 23 Juin - 10:56

Peut-être que l'esprit existe indépendement du corps, qu'en sait-on ? Ce récit me parait plausible.

_________________
"CE QU'IL Y A DE MEILLEURS DANS LES RELIGIONS, CE SONT LEURS HERETIQUES."Nietzsche
http://www.heresie.com
http://elisandre-librairie-oeuvre-au-noir.blogspot.com/
http://www.elisandre.com/
http://fr-fr.facebook.com/elisandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Ven 23 Juin - 11:04

en fait je n'exclu rien à priori...Simplement pour l'instant, en l'absence d'éléments concret j'ai tendance à penser que l'esprit est créé par le corps comme la lumière par la flamme...Ceci dit on ne connait pas tout, l'esprit est un mystère encore pour la science. J'adopte une position "septique" c'est tout!
Comme pour Dieu, je ne peux affirmer l'existence ou la non-existence d'une âme immortelle. Je n'y suis pas porté pour l'instant, c'est tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
yves remords
Orteil de Spaulding
avatar

Nombre de messages : 16
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 0
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: les guillotinés   Sam 24 Juin - 0:01

pour ce qui est du cerveau cela depend si une partie vitale de ce dernier est touchee, un anglais c'est vu affublé d'une barre d'acier dans le lobe avant de son cortex le detruisant a tout jamais sans pour autant sonner son trepas (moyennant un comportement des plus eratique socialement parlant)

pour ce qui est de l'ame desolé je n'en ai pas a ma connaissance (juste un amas de prejugés et d'interdits plus ou moins bien placés ....) une ame, une conscience sont des choses bien differentes a l'autre moitié de la terre la ou la culture enseigne d'autres doctrines et codes de conduite....

je sais juste qu'il faut eviter d'etre pres d'un chien quand on va pour mourir car il le sent (c'est reel ces bestioles le sentent) je ne dirais pas comment ni pourquoi j'ai faillit canner mais un chien du voisinage hurlait a la mort ce jour la ....) je ne suis pas mort c'etait juste peut etre un avertissement un message comme quoi il sentait mon desarroi

mais depuis ce jour la je pense qu'il n'y a rien apres le trepas je ne sais pas pourquoi donc je "juge" cette histoire comme fausse : perdu dans les meandres des portes de l'inconnu l'humain qui subsiste ne cherche qu'a "apprendre" comme il a toujours fait sauf qu'il ne lui reste qu'une fraction de seconde pour le faire juste le temps de "surcharger" la machine humaine et pas decrire de romantiques textes melancoliques a moins que ce ne fut tout simplement la vision du peintre qui lui ne mourrait pas mais interpretait les pensees du condamné

la seule chose qui me parait illogique c'est qu'en un si court labse de temps on ne peut pas decrire si bien une scene un resentiment ou une vision (encore moins un sentiment) la toile de cet homme peut etre un pis allé vers sa sincerité (representer son sentiment par une toile) ou bien la simple quete du succes....

quant a l'hypnotisme j'y croirait le jour ou je m'y serait adonné ^^

desolé de repondre autant de futilités mais je me devait de le faire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vesperal
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1194
Actes nécrophiles : 0
Hommes torturés : 752
Date d'inscription : 22/09/2005

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Sam 24 Juin - 9:34

J'ai vu un gars qui s'était prit un gros couteau dans l'arrière du crane, j'ai vu les radios c'était vraiment très très profond. Ils lui ont enelevé, 'lton soigné et il est sorti quelques jours plus tard tout à fait normal et sans séquelles!!! Shocked
Je crois qu'il y a 6 artères ou veines dans la tete et que si elles ne sont pas touchées il n'y a pas de raison qu'on meurt physiquement parlant daprèqs ce que j'ai compris. Après les séquelles psychologiques ou mentales c'est autre chose...
C'est vrai alors ces histoire de veines dans la tete qui si elles ne sotn aps tocuhées nous ne mourrons pas? Du genre un gars qui se tire une balle dans la tronche, elle entre et ne touche ni le cervelé ni ces veines?
Après j'aimerai quand meme savoir si le cerveau explose de l'intérieur si on se tire une balle dans la bouche, ca me semble bizare. Ca doit etre une question de pression ou un truc comme ca, mais si c'était vrai pourqyuoi ils ne le font pas pendant les exécution?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkside
Virus Ebola
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 59
Localisation : Marseille
Actes nécrophiles : 6
Hommes torturés : 828
Date d'inscription : 19/05/2006

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/150  (1/150)
Possede des Crânes humains:
1/150  (1/150)
Misanthrope :
1/150  (1/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Sam 24 Juin - 11:47

Je ne pense pas que le cerveau "explose" mais qu'il est en grande partie détruit dans ses fonction principales. Bien sur on peut avoit certains centres détruits sans pour autant en mourir. Il y aura des séquelles plus ou moins importantes. Il me semble que dans les exécutions on tire dans la nuque, ce qui doit aussi traverser le cerveau de part en part comme par la bouche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paladin95.canalblog.com/
Encelade
Maître en Sorcellerie
avatar

Nombre de messages : 369
Actes nécrophiles : 3
Hommes torturés : 522
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
1/1  (1/1)
Possede des Crânes humains:
1/1  (1/1)
Misanthrope :
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Ven 19 Mar - 18:43

Un petit livre nous éclaire sur le devenir de l'esprit après la guillotine.
On pensait que la tête des condamnés pensait une fois que celle ci était séparait du corps.
"Note sur la supplice de la guillotine " de P.J.G Cabanis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElricWarrior
Hérésiarque - Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1962
Age : 76
Localisation : Terre d'Hérésie
Actes nécrophiles : 9
Hommes torturés : 2799
Date d'inscription : 14/08/2004

Feuille de Sadique
Aime mutiler:
35/150  (35/150)
Possede des Crânes humains:
10/150  (10/150)
Misanthrope :
15/150  (15/150)

MessageSujet: Re: les guillotinés   Ven 19 Mar - 20:27

Merci !

Dispo ici :

http://books.google.fr/books?id=JgM7AAAAcAAJ&pg=PA321&dq=Notes+sur+le+supplice+de+la+guillotine&ei=hd2jS5iwCZikyAS0sPD3CA&cd=2#v=onepage&q=&f=false

_________________
http://www.heresie.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heresie.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les guillotinés   

Revenir en haut Aller en bas
 
les guillotinés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heresie :: Général :: Inquisitor-
Sauter vers: